Martin Garrix, Clean Bandit et tous les autres ont enflammé Lollapalooza

Thomas N. Par Thomas N. -
Martin Garrix, Clean Bandit et tous les autres ont enflammé Lollapalooza

Digne des plus beaux festivals américains, avec quelques semblants de Coachella. L’instant d’un weekend, l’hippodrome de ParisLongchamp s’est transformé en un immense terrain de jeu pour les amateurs de sons. Fréquence 3 était à Lollapalooza, récap.

Dès les premiers pas foulés sur la pelouse légèrement jaunie de l'hippodrome, le contexte est posé. Les festivaliers rigolent déjà autour de la green room et les balances se font entendre. Les plus fans se pressent déjà devant les quatre scènes tandis que les plus relax posent fièrement devant la réplique de la dame de fer. Le weekend du 21 juillet laissait place à la troisième édition du festival Lollapalooza, et Fréquence 3 y était pour vous.

La pluie n'a pas gaché la fête !

ll faut dire que les cinq hectares bordant la capitale étaient farci d’artistes américains.
Le chanteur portoricain, maintenant exilé aux États-Unis, Bad Bunny a notamment croisé sur le festival le dj MO, Loud Luxury ou encore les Twenty One Pilots et Martin Garrix. Avant que la pluie vienne se mêler aux festivaliers, le premier soir a été marqué par l’arrivée en grande pompe sur scène du dj Getter.

64939673-10157230865293405-3216156444223078400-o

Cette année, les artistes frenchies étaient eux aussi mis à l’honneur. Nekfeu, Kungs, ou encore Aazar jouaient ainsi à domicile, offrant au public une grande bouffée d’air frais dans la chaleur écrasante du dimanche soir. Un public survolté qui restera l’élément le plus marquant de la troisième édition du festival parisien, qui signe, cette année encore, un beau line up et nous promet de grandes choses à venir, dès juillet prochain. Et nous, on a déjà hâte !

67089998-10157230865948405-257730967274258432-o